LOGO

Association Mimine & Roudoudou

Association Mimine et Roudoudou
5 hameau le Mareau
10130 Coursan-en-Ôthe

06 95 29 69 29

mimine.roudoudou10@orange.fr

Siret : 879 835 486 00017

Numéro RNA : W103007997


LOGO PETIT

mimine-roudoudou.fr © 2021 

Création Internet et Informatique pour tous - Véronique Douet (qui a quitté notre association le 17 Juin 2021) 

Retrouvez
Mimine et Roudoudou
sur Facebook


Conseils : pourquoi vacciner ?

Qu'est-ce qu'un vaccin ?

Un vaccin est un médicament destine à stimuler les défences de votre chat contre un microbe (virus, battérie, parasite) qu'il est susceptible de rencontrer au cours de sa vie.

Pour fabriquer un vaccin, les laboratoires utilisent un virus ou une bactérie rendu inoffensif. Ainsi le système immunitaire de l'animal vacciné, apprend à se défendre contre la maladie pour laquelle il est vacciné.

La vaccination est un acte médical associé à un examen clinique. Elle est réalisée par un vétérinaire, après évaluation du mode de vie de votre chat.

Qu'attendre d'un vaccin ?

Au plan individuel, un vaccin a pour objectif d'empêcher ou de résuire les signes cliniques (symptômes) du chat qui rencontre l'agent pathogène contre lequel il est vacciné.

Au plan collectif, l'objectif de la vaccination est de contrôler la propagation de la maladie.
L'éradication de la variole dans le monde ou le contrôle de la rage des renards en France en sont d'excellents exemples.

Les grandes étapes de la vaccination.

Elle se déroule en 2 étapes :
- La primo-vaccination : Elle se fait le plus souvent en 2 ou 3 injections réalisées à partir de l'âge de 2 mois. Elle correspond au "lancement" de l'immunité. Il faut attendre en quelques jours et deux ou trois semaines (en fonction de la maladie concernée) après la dernière injection pour obtenir une protection optimale.

NB : Le protocole de primo-vaccination peut-être contrarié par la persistance d'anticorps maternels. C'est une des raisons pour lesquelles les chatons sont rarement vaccinés avant l'âge de 2 mois, et qui peut conduire votre vétérinaire à vous proposer une troisième injection autour de l'âge de 4 mois.

- Les rappels : Le premier rappel est réalisé un an après la primovaccination.
Le rythne des rappels suivants est déterminé par votre vétérinaire, en fonction des maladies concernées, de la durée de vie des défenses immunitaires et du mode de vie de votre chat.

Ces rappels permettent de maintenir la protection.

Les effets secondaires des vaccins.

Dans la très grande majorités des cas, la vaccination est très bien tolérée par les chats. Elle peut cependant être à l'origine d'effets non désirés. ils sont en général bénins et rétrocèdent sans traitement.
Les plus fréquents sont :
- Fièvre et fatigue, survenant généralement dans les jours qui suivent l'injection. Il s'agit de l'effet secondaire le plus fréquement rapporté.
- Réaction allergique.
- Réaction locale au site d'injection, qui se manifeste par l'apparition d'une petite masse. Dans la majorité des cas, elle disparaît en quelques semaines.

Dans tous les cas, parlez-en à votre vétérinaire.

NB : Le fibrosarcome félin est une tumeur très rare des tissus sous-cutanés du chat. Les facteurs entraînant son apparition sont nombreux et encore mal connus. Parmi ceux-ci, on suspecte une prédisposition génétique associée à un traumatisme sous la peau du chat (morsure, injection...) Certains experts pensent que les adjuvants utilisés dans certains vaccins pourraient favoriser l'apparition de cette tumeur. Il s'agit d'une particularité de l'espèce féline. Ces adjuvants sont des substances qui augmentent l'efficacité de la réponse immunitaire du vaccin. Il existe aujourd'hui des vaccins efficasses pour votre chat sans adjuvant.

Contre quoi peut-on vacciner son chat ?

- Le coryza : il provoque une atteinte de l'appareil respiratoire supérieur. Le chat présente des conjonctivites, des écoulements nasaux, parfois des ulcères dans la bouche et de la toux. La contamination a lieu par l'intermédiaires des secrétions respiratoires. Le coryza est une maladie des contagieuse, principalement dû à 2 virus : l'herpèsvirus félin et le calicivirus.

- Le typhus : aussi appelé panleucopénie ou parvovirose féline, est une maladie virale très grave. Elle se manifeste par de la diarrhée, des vomissements, une forte température voire une mort subite sans symptôme. L'agent de cette maladie est très résistant et peut survivre plusieurs mois dans l'environnement.

- La leucose féline : La leucose féline est une maladie grave. Elle est due à un virus nommé FeLV que les chats se transmettent principalement par contact direct (léchage ou morsure). Après quelques mois à quelques années, le chat présente des troubles multiples comme des anémies, des cancers des cellules sanguines (leucémies, lymphosarcosme) une immunodépression le rendant plus sensible à d'autres infections. Elle peut être mortelle.

- La rage : C'est une maladie mortelle transmissible à l'homme. Le virus est transmis lors de morsures ou de griffures. La vaccination contre la rage est obligatoire dans certains cas. Renseignez-vous auprès de votre vétérinaire pour connaître la réglementation en vigueur.

- La chlamydophilose ou chlamydiose : c'est une maladie plutôt rencontrée dans des collectivités de chats. Elle est due à une bactérie (chamydophila felis) qui est responsable de conjonctivites importantes.

Il existe d'autres maladies infectieuses félines importantes pour lesquelles il n'existe malheureusement pas de vaccins aujourd'hui.

- L'immunodéficience féline ou SIDA du chat : le virus responsable de l'immunodéficience féline (FIV) se transmet surtout par morsure. Il est spécifique du chat, et ne se trnasmet pas à l'homme. La maladie commence par une longue période pendant laquelle les chats contaminés restent apparamment en bonne santé. Il ne présente pas de symptôme mais ils sont séropositifs et contagieux. Par la suite, la maladie peut entrainer une immunodépression, rendant le chat plus sensible à d'autres infections? La stérilisation permet de réduire les bagarres et les fugues, donc les risques de contamination.

- La péritonite infectieuse féline ou PIF : Cette maladie mortelle est due à un coronavirus. Elle se traduit par des symptômes très variés (fièvre, jaunisse, anémie, troubles nerveux, ventre ballonné...)




Sources :
Vacciner mon chat. Pourquoi ? Comment ? Brochure vétérinaire des laboratoires Boehringer Ingelheim, que vous pouvez télécharger :



























Vacciner mon chat : Pourquoi ? Comment

vaccins